Peut-on manger du thon rouge ?

Thon rouge pris au large de Monaco
Thon rouge issu de la pêche artisanale, pris à la palangre au large de Monaco et proposé en circuit court (© Eric Rinaldi – La Pêcherie U Luvassu).

Prudence et discernement

Il y a quelques années, avec des stocks en voie d’effondrement, la consommation de thon rouge était largement déconseillée, conduisant la Principauté de Monaco à adopter un moratoire par consensus sur sa consommation. Avec des stocks aujourd’hui en meilleur état, il est possible de consommer du thon rouge, mais avec beaucoup de discernement. Ethic Ocean suggère de limiter la quantité consommée, privilégier l’origine «Atlantique est et Méditerranée » et choisir les spécimens pêchés à la canne, de plus de 30 kg (donc à maturité sexuelle). Il faut éviter en revanche la consommation de thon rouge du stock d’origine « Atlantique ouest » et des autres espèces de thons surexploitées, Thon bleu du Pacifique (Thunnus orientalis) et Thon rouge du sud (Thunnus maccoyii) lorsqu’ils proviennent du sud des 3 océans.

Quels critères appliquer ?

Pour Mr.Goodfish, le programme de consommation durable soutenu par la Fondation Prince Albert II, on peut manger du thon rouge mais uniquement s’il est sauvage, provient de certaines zones de pêche (essentiellement de l’Atlantique) et s’il est pris en dehors de sa période de reproduction, à une taille minimale recommandée de 120 cm.

Thon restaurant
© Taylor Grote

Les labels

Certains labels proposent du thon rouge pêché de manière responsable respectant la réglementation en vigueur et des cahiers des charges spécifiques à la méthode de pêche (palangre, canne, ligne). Celui-ci concerne le thon rouge pêché à la ligne et inclut les bons gestes en cas de capture d’espèces « accessoires » (requins, raies pélagiques, tortues marines, oiseaux).

Notre meilleur conseil : quand vous achetez du thon ou d’autres produits de la mer, soyez curieux et exigeant ! N’hésitez pas à poser des questions au vendeur ou au restaurateur, ils sont là pour ça ! Essayez d’identifier l’espèce que vous consommez, la zone de pêche ou de production, la méthode utilisée et en quoi elle est issue de pêche ou d’aquaculture durables. N’achetez jamais de thon rouge venant de la pêche récréative ou sportive, c’est interdit!

12

Août 2020

Du nouveau sur la certification du thon rouge de l’Atlantique…

L’organisme de labellisation Marine Stewardship Council vient d’attribuer le « label pêche durable » à une pêcherie utilisant la palangre (grandes lignes avec hameçons) dans l’océan Atlantique est (55 tonnes capturées en 2018). Cette décision intervient après qu’un expert juridique indépendant a estimé que les mesures prises par l’entreprise remplissaient totalement les critères de pêche durable. D’autres pêcheries seraient en passe de demander une certification. 

Par principe de précaution, au vu des incertitudes scientifiques sur l’état du stock, certaines ONG s’opposent actuellement à toute certification du thon rouge de l’Altlantique. Pour le WWF, « la certification MSC du thon rouge est un signal alarmant qui montre que le résultat est dicté par la demande de l’industrie plutôt que par des preuves scientifiques de durabilité… Cela peut être une tendance dangereuse qui peut menacer le rétablissement complet du thon rouge et notre possibilité de restaurer la santé des océans au niveau mondial d’ici 2030. »