ORGANISATION

conseil d'administration

L’Institut océanographique est administré par un conseil d’administration dont le président d’honneur de droit est le Prince Souverain de Monaco.

  • Président d’honneur
    S.A.S. le Prince Albert II de Monaco
  • Président du Conseil d’Administration
    M. Philippe Taquet
  • Vice-présidente
    Mme Marie-Pierre Gramaglia
  • Secrétaire-trésorier
    M. Henri Peretti

Membres

  • S.E.M. Bernard Fautrier
  • Mme Maria Damanaki
  • Mme Julia Marton-Lefevre
  • M. Dominique Vian
  • M. Jean-Claude Duplessy
  • Mme Valérie Masson Delmotte
  • M. Jacques Perrin

Présidents honoraires

  • M. Jean Chapon †
  • M. Michel Petit †
  • Vice-président honoraire
    M. Pierre Bordry

conseil scientifique

Président – Docteur

Écologiste marin, P. Cury est directeur de recherche de Classe Exceptionnelle à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) et le Représentant de l’IRD auprès des Instances européennes à Bruxelles.
Il est président du Conseil scientifique de l’Institut océanographique.
Il a publié plus de 130 articles dans les principales revues internationales (Science, TREE, Ecology Letters, etc.) et produit 21 livres ou chapitres de livres.
Il a reçu plusieurs distinctions, dont le prix scientifique national Philip Morris 1991 (Life Science Prize), la médaille de la Société d’océanographie de France 1995, la médaille Gilchrist 2002 (South African Marine Award), le Trophée 2012 pour la meilleure réalisation scientifique à l’Ifremer, la réalisation scientifique de l’IRD en 2013, et le Prix Tregouboff de l’Académie des sciences en 2014, Paris. Chevalier de la Légion d’honneur et Chevalier de l’Ordre de Saint-Charles Monaco.
Auteur du livre Une mer sans poissons, publié par Calmann-Levy et traduit en japonais, chinois et catalan en 2008, et de Mange tes méduses, publié par Odile Jacob avec Daniel Pauly en 2013 et traduit en anglais. En 2017, il a co-édité le livre L’Océan à découvert, publié aux éditions du CNRS.

Vice-Président – Professeur

Ministre de la Mer du Portugal.
Ancien député au Parlement Européen (2014-2019).
Vice-président du Conseil scientifique de l’Institut océanographique.
Docteur en biologie et en écologie animale.
Chercheur-professeur de l’université des Açores.
Principaux domaines de recherche : conservation des habitats marins et de la biodiversité des écosystèmes superficiels et des grands fonds de l’Atlantique ; mise en œuvre des aires marines protégées et évaluation expérimentale de leurs avantages. Il a reçu en 2002 un « Gift to the Earth » du WWF-International et a été nommé ambassadeur maritime en 2007 par le commissaire européenne Joe Borg.
Membre Emeritus de l’Académie de marine (Lisbonne) et membre correspondant de l’Académie des sciences (Lisbonne).

Secrétaire – Docteur

Directeur de l’Environnement – Gouvernement Princier, Monaco
Docteur en biologie cellulaire de l’université d’Aix-Marseille II, Valérie Davenet a débuté sa carrière en tant que responsable scientifique dans l’industrie, puis a rejoint l’administration monégasque en 2000 comme responsable des programmes de gestion de la biodiversité.
Depuis 2015, en tant que Directeur de l’environnement, Mme Davenet est principalement en charge de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement Princier en matière d’environnement dont les principaux axes portent sur les politiques d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques et la conservation de la biodiversité terrestre et marine.
Elle participe également, pour le compte de la Principauté, aux travaux des organisations internationales relevant du domaine de l’environnement.
Autres fonctions :
Membre du Conseil de l’Environnement, membre du Conseil de la Mer, membre du Conseil d’Administration du « Comité National Monégasque – Conseil Mondial de l’Énergie », Autorité Scientifique auprès de la Convention de Washington (CITES).

Membres :

Membre

Ancienne Ministre désignée de l’environnement, biodiversité, eau et changement climatique de Colombie (2010- 2012), qu’elle a représenté lors de la Cop21.
Sandra Bessudo est actuellement la directrice-fondatrice de la Fundación Malpelo y otros Ecosistemas Marinos, qui a pour mission de promouvoir la protection et la conservation des écosystèmes marins et côtiers de Colombie, tout en favorisant la gestion durable des ressources naturelles.
Diplômée en en Sciences de la Vie et de la Terre de L’École Pratique des Hautes Etudes (EPHE) et plongeuse professionnelle, S. Bessudo est reconnue pour son engagement en faveur de la conservation des océans et des requins. Elle a mené de nombreuses expéditions scientifiques et projets de recherche. Grâce à sa détermination, l’île de Malpelo a été déclarée comme sanctuaire de faune et flore par le gouvernement colombien en 1995. En janvier 2012, elle est nommée directrice générale de l’Agence présidentielle de coopération internationale de la Colombie, et en 2013 présidente de la Commission colombienne de l’océan et représentante du gouvernement colombien à la Commission baleinière internationale (CBI).
Parmi de nombreuses distinctions reçues, elle a obtenu la Grande Médaille Albert I er  Prince de Monaco section Médiation 2014.

Membre – Docteur

Directrice du Joint Research Centre de la Direction Sûreté et Sécurité Nucléaire de la Commission européenne, à Karlsruhe (Allemagne), après avoir été directrice de l’Institute for Environment and Sustainability à Ispra (Italie), et du Laboratoire de l’environnement marin de l’AIEA à Monaco.
Elle a travaillé dans plusieurs laboratoires en Europe et aux États-Unis.
Doctorat en chimie, avec une spécialisation en environnement, instrumentation et radiochimie, à l’université de Pise (Italie).
Plus de 200 articles consacrés à la chimie environnementale et à la protection. Prix « Monte-Carlo – Femme de l’Année » pour la mise en place du Centre international sur l’acidification des océans au Laboratoire de l’AIEA dans la Principauté de Monaco.

Membre – Docteur


Chercheur à l’Ifremer-Brest et responsable du Laboratoire de géochimie et métallogénie océaniques. De 2005 à 2010, il a dirigé le programme Ifremer d’étude pluridisciplinaire des milieux extrêmes des grands fonds. Il est docteur de l’université de Clermont-Ferrand et a obtenu une HDR en métallogénie océanique à l’université de Brest. Après avoir travaillé pour le BRGM en Afrique, il a rejoint l’Ifremer en 1982. Il a participé à 35 campagnes en mer, dont 11 en tant que chef de mission, et effectué une quarantaine de plongées en submersible. Les explorations réalisées ont permis de découvrir de nombreux systèmes hydrothermaux dans l’Est et l’Ouest du Pacifique et dans l’Atlantique. Ces travaux sont menés dans le cadre de nombreuses coopérations nationales et internationales (USA, Canada, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, Portugal, Russie). Il a contribué à la rédaction d’environ 120 articles scientifiques et encadré ou co-encadré une dizaine de thèses de doctorat.
Il a obtenu la Grande Médaille Prince Albert Ier de Monaco pour l’année 2010.

Membre – Conservateur du Patrimoine

Directrice du musée des Confluences, Lyon
Après un premier poste de conservateur au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, elle est chargée par la ville de Bordeaux de créer le musée Goupil, conservant le fonds de cette maison d’éditeurs d’art parisiens actifs de 1827 à 1920. En 1996, elle assure l’intérim du Capc musée d’art contemporain de Bordeaux, puis est nommée à la direction du musée d’Aquitaine. Parallèlement, de 1998 à 2000, le musée du Louvre lui confie une mission d’étude sur la collection de la Chalcographie du Louvre.
En 2005, à la demande de Jacques Toubon, elle conduit le projet du musée national des cultures et de l’histoire de l’immigration à Paris qui a ouvert ses portes au public le 10 octobre 2007. En janvier 2010, elle prend la direction des musées gallo-romains du Département du Rhône (Lyon Fourvière et Saint-Romain en Gal), avant d’être nommée à la direction du musée des Confluences en juillet 2012. Le musée qui met en dialogue les sciences pour comprendre l’histoire de l’humanité ouvre ses portes le 20 décembre 2014.
Elle est l’auteur de plusieurs articles sur la maison Goupil et sur la question de la diffusion de l’art au XIXe siècle, ainsi qu’une monographie sur le peintre Jean-Léon Gérôme aux éditions Herscher en 1998.

Membre

Directeur de Recherches du Centre d’Études Stratégiques de la Marine (CESM).
Enseignant à Sciences Po
Rédacteur en chef de la revue Etudes marines
Auteur de : Les Hommes et la mer, CNRS-éditions 2017, La mer, nouvel eldorado ? (co-dir. Avec Claire de Marignan), Documentation Française, 2017, L’Empire des mers, atlas historique de la France maritime, CNRS-éditions 2015, La Terre est bleue (dir.), Atlas de la mer au XXIe siècle, Les Arènes 2015, Atlas des Empires maritimes, CNRS-éditions 2013.

Membre – Professeur

Ancien Professeur de gastro-entérologie
Chef de Service Hospitalier et ancien Doyen de la Faculté de médecine de Nice
Président du Centre Scientifique de Monaco, Agence de la Recherche Scientifique de la Principauté, depuis 2007.

Membre – Docteur

Spécialiste de la télédétection spatiale de la couleur de l’océan.
Chercheur classe exceptionnelle au Plymouth Marine Laboratory, en Grande-Bretagne, après avoir été chercheur au National Institute of Oceanography à Goa (Inde), et professeur-adjoint à l’université Dalhousie à Halifax (Canada).
De 2000 à 2008, Directeur exécutif de l’organisation internationale POGO (Partnership for Observation of the Global Oceans). Fortement impliquée dans l’aide envers les jeunes chercheurs et, de façon plus générale, dans les pays en voie de développement.
Doctorat à l’université Pierre et Marie Curie dans le domaine de l’optique marine.
Elle a obtenu la Grande Médaille Albert I er section Science, pour l’année 2013.

COMITé de Direction

  • M. Robert Calcagno, Directeur général
  • M. Cyril Gomez, Directeur général adjoint
  • M. Olivier Cléné, Directeur technique
  • Mme Nadia Ounaïs, Directeur chargé des Relations internationales
  • M. Bernard Reilhac, Directeur du développement

ROBERT CALCAGNO

Directeur général de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco depuis le 1er avril 2009.

En 2005 Robert Calcagno est appelé par S.A.S. le Prince Albert II, alors devenu le Prince Souverain de Monaco. Le Prince souhaite inviter quelques nouveaux collaborateurs pour travailler à ses côtés, l’aider à impulser un changement et une mobilisation, tout en assurant une grande continuité par rapport à la direction de son père, le Prince Rainier III. Robert Calcagno rejoint son cabinet personnel en tant que conseiller. Il est ensuite nommé Conseiller de Gouvernement, Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme de la Principauté jusqu’en 2009.

Depuis le 1er avril 2009, il est Directeur général de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco. Il œuvre avec le Prince Albert II et les autres acteurs de la Principauté de Monaco impliqués dans l’océan, pour le conseiller, l’assister et le soutenir dans son action pour une meilleure connaissance et protection de l’océan.

Il anime régulièrement des rencontres internationales sur cette question et s’exprime souvent en faveur des Aires Marines Protégées (AMP), de la préservation des grands fonds marins ou encore de la sauvegarde des requins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation, parmi lesquels Méditerranée : splendide, fragile, vivante et Les Grands fonds – Voyage dans un monde inconnu, Requins : au-delà du malentendu et Méduses: A la conquête des océans publiés aux Éditions du Rocher. Tortues marines : La Grande Odyssée, aux éditions Glénat.

Voir aussi