Mobiliser pour faire la différence

Fort de sa capacité à susciter l’émerveillement et à diffuser des connaissances sur le monde marin, l’Institut océanographique promeut une gestion durable et une protection raisonnée des océans : à ces fins, il encourage l’engagement individuel et collectif. 

En développant de nombreux programmes thématiques sur des espèces et des milieux cruciaux pour la bonne santé de l’océan, l’Institut océanographique incite l’ensemble des différents types de publics auxquels il s’adresse à l’action, et ce à toutes les échelles.

Des actions à 360°,
et pour tous

Avec l’aide de ses partenaires et mécènes, au premier rang desquels le collectif monégasque, l’Institut s’attache notamment à mettre l’océan au cœur de l’homme, et l’homme au cœur de l’océan.

Tout d’abord en direction du grand public, que ce soit auprès de ses visiteurs du Musée océanographique, par ses événements ou ses divers outils de médiation, l’Institut océanographique mobilise par l’émotion.

Auprès des décideurs politiques, institutionnels et de la société civile (ONG, associations, grandes personnalités…), l’Institut contribue à identifier des solutions équilibrées, réalistes et utiles, et assure leur promotion. C’est un moyen d’influer sur les orientations politiques et choix de société (MBI, ateliers de haut niveau, Grandes Médailles…) ;

Auprès des acteurs économiques, du monde de l’enseignement, des passionnés et des makers, l’Institut encourage l’innovation, les initiatives et le développement de pratiques respectueuses des océans et des écosystèmes marins. En incitant à la philanthropie, il mobilise en faveur d’un engagement sociétal dans des actions concrètes.

Auprès du monde scientifique, l’Institut océanographique est un relais en faveur de la recherche, de l’interdisciplinarité et des rencontres entre experts : en participant à l’accessibilité des connaissances et des données, il contribue à la construction comme à la diffusion des savoirs.

Auprès de la grande communauté de l’océan, en visant à la fédérer largement et à mettre en lumière différentes initiatives à travers le monde, en relayant les actions de ses partenaires et des acteurs qui ont comme valeur commune la préservation durable d’un océan en bon étant, l’Institut océanographique participe à la dynamique de prise en compte et de sauvegarde de l’océan.

Les actions de l’Institut

Au-delà de la valorisation des actions de nos partenaires, l’Institut a développé à son échelle un portefeuille d’actions ciblées sur certains milieux et certaines espèces.
Fortes de plus d’un siècle d’antécédents dans la médiation environnementale, les équipes de l’Institut ont constitué des programmes thématiques ciblés avec des champs d’action variés.

Le Corail, un sujet brûlant

Le corail est un animal dont certaines colonies, notamment dans les mers tropicales, constituent des milieux rares et fragiles qui renferment pourtant un quart de la biodiversité marine mondiale, sur moins de 3% d’occupation de la surface de l’océan. Ces récifs souffrent actuellement de plusieurs maux : réchauffement climatique, acidification de l’eau de mer, pollutions chimiques, destructions…

L’histoire particulière de l’Institut océanographique avec le corail, et sa proximité historique avec le Centre scientifique de Monaco avec lequel il travaille en étroite collaboration sur ce sujet, l’ont engagé dans un programme thématique sur les coraux. Ce programme, qui a démarré en 2018, prendra son plein essor à la parution d’un ouvrage actuellement prévu à l’automne 2019.

Les tortues marines, une préoccupation d’actualité

Les tortues marines sont en ce moment au cœur des préoccupations de l’Institut océanographique. Initié il y a trois ans, le focus thématique sur cet animal a récemment pris une ampleur particulière avec l’ouverture au public, le 27 avril 2019, de l’Odyssée des tortues marines, un nouvel espace de découverte au Musée océanographique, doublé d’un centre monégasque de soins pour les espèces marines.

Ce point d’orgue de notre action en faveur de cet animal a fait suite à de nombreuses actions : plusieurs opérations de lâchers de tortues ont été réalisées avec des partenaires internationaux (la Corse, les Philippines…), une action de coopération avec une association du Caboverde a été réalisée dans le cadre des Explorations de Monaco, un bébé tortue, Rana, a été secouru et soigné au Musée océanographique de Monaco, un ouvrage pointant l’ensemble des menaces ainsi que les solutions existantes a été publié en 2018, un jeu de société a été édité avec notre concours…

Requins, un malaimé à l’honneur

Depuis l’année 2013, l’Institut océanographique s’est fortement engagées sur la problématique des requins. Cet engagement a notamment permis de mobiliser de très nombreux partenaires sur le sort réservé qu’on réserve aux représentants de ce mal-aimé : une exposition hors-normes au Musée, un livre de vulgarisation, des workshops internationaux de haut niveau, la création d’une boîte à outils pour favoriser la gestion du « risque requin »… Découvrez l’ensemble des outils ayant favorisé une mobilisation importante sur cette espèce cruciale pour la bonne santé de l’océan.

Voir aussi