Présentation des lauréats 2020 et 2021 de la Grande Médaille Albert Ier

15 novembre 2021

Chaque année, l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco honore les grands noms du monde marin qui par leur engagement et leurs travaux contribuent à faire connaître, aimer et protéger l’Océan.

La cérémonie 2020 ayant été annulée en raison des restrictions sanitaires dues à l’épidémie de Covid-19, les lauréats 2020 et 2021 se verront remettre ensemble leur Grande Médaille Albert Ier le lundi 22 novembre à la Maison de l’Océan, à Paris.

LAUREATS 2020

LA THÈSE RÉCOMPENSÉE EN 2020

LAUREATS 2021

À LIRE AUSSI

Cérémonie de lancement du livre "Oceans face à face" en présence de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco

11 novembre 2021

Précédent
Suivant
Nous sommes ravis d’avoir accueilli Pierre Frolla et Greg Lecoeur au Musée oceanographique en présence de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco pour le lancement de leur livre « Ocean face à face » ! Côtoyés de très près, cétacés, requins, raies, tortues, crocodiles nous révèlent leur beauté en même temps que leur nécessité.
 
Dans cet ouvrage, PIERRE FROLLA, apnéiste de renom, et GREG LECŒUR, photographe multirécompensé, nous offrent une sublime immersion au cœur de l’océan, une communion à la fois intime et majestueuse avec ces êtres des profondeurs indispensables à la biodiversité.
 
Un livre qui interroge aussi notre relation à l’écosystème marin. Quel espace sommes-nous aujourd’hui prêts à laisser à la nature, alors que nous nous emparons des océans comme nous nous sommes emparés des continents ?

À LIRE AUSSI

Les Grandes Médailles Albert Ier

8 Novembre 2021

Fidèle au message de son fondateur le Prince Albert Ier, l’Institut océanographique agit de multiples façons pour faire « connaître, aimer et protéger les océans ». L’une d’elles consiste à mettre à l’honneur des personnalités édifiantes en matière de protection des océans.

La Grande Médaille Albert Ier fut créée en 1948 par Nicolas Bendall Manley, lors du centenaire de la naissance du Prince, par ce passionné de sciences et mécène de diverses institutions savantes, en particulier en océanographie.

Plus qu’un rendez-vous annuel, la Cérémonie de remise des Grandes Médailles Albert Ier est une tradition. Les lauréats, français ou étrangers, sont aujourd’hui distingués dans
deux catégories. La section « Science » met en lumière un chercheur hautement qualifié dans le domaine de l’océanographie pour l’ensemble de sa carrière, des travaux spécifiques ou une découverte exceptionnelle. Créée en 2014, la section Médiation valorise les actions menées par des femmes et hommes de la vie publique. 

L’édition 2021 aura le lieu le 22 novembre à Paris dans les murs de la Maison de l’océan, cette cérémonie n’est pas accessible au grand public.

À LIRE AUSSI

Because the Ocean: Protéger l'Océan c'est protéger le Climat

29 octobre 2021

« Protéger l’Océan c’est protéger le Climat ». Le 31 octobre 2021, jour de l’ouverture de la COP26, l’initiative « Because the Ocean » a ouvert à la signature sa 3e déclaration réaffirmant ce message essentiel que la protection des océans est synonyme de protection du climat. « Nous devons explorer pleinement le rôle de l’Océan et nous efforcer de mieux le connaître, élaborer des outils de conservation, renforcer les moyens mis en œuvre pour le promouvoir, améliorer sa gouvernance et mieux prendre en compte les enjeux de l’Océan dans toutes les négociations des Nations unies. » a déclaré S.A.S. le Prince Albert II.

 

Avec de nombreuses autres personnalités politiques, le Souverain a appelé à l’adoption d’une décision de la COP26 qui encourage toutes les Parties à la Convention des Nations unies sur le climat à une meilleure prise en compte de l’interaction entre l’Océan, le climat et la biodiversité dans leurs plans de mise en œuvre de l’Accord de Paris, et à la reconnaissance de la nécessité d’une plus grande ambition à tous les niveaux pour lutter contre le changement climatique et protéger l’Océan.

À LIRE AUSSI

Alexandra Cousteau Monaco Press Club

29 octobre 2021

« On peut espérer retrouver la biodiversité des océans »
Alexandra Cousteau était l’invitée du Monaco Press Club, avec le soutien du #CFMIndosuez, au Musée océanographique. La petite-fille du commandant Cousteau, a lancé sa fondation « OCEANS 2050 » il y a deux ans et s’engage à consacrer son énergie pour trouver des solutions afin que les océans retrouvent la biodiversité perdue.

À LIRE AUSSI

One to One | COMEXPOSIUM

27 octobre 2021

Précédent
Suivant

Le Musée océanographique, théâtre de très beaux évènements ! Hier à l’occasion des 10 ans de « One to One » une soirée networking exclusive a réuni environ 1000 personnes en cocktail dînatoire dans tout le Musée.

Créé en 2010, @One to One Monaco est un RDV incontournable pour la communauté du retail / e-commerce. Il réunit un réseau de grands patrons autour de rendez-vous et conférences de haut-niveau.

À LIRE AUSSI

Ocean for climate, parution d’une tribune dans le Journal du dimanche

25 octobre 2021

Images de l’océan Arctique. (photo d’illustration) (AFP)

Et si un océan en bonne santé était notre meilleur allié pour lutter contre le changement climatique ?

Les dernières conclusions du GIEC nous indiquent que les voyants sont au rouge : la communauté internationale peine à réduire ses émissions de gaz à effet de serre, l’océan et ses écosystèmes sont en péril et les populations les plus vulnérables subissent déjà de plein fouet les conséquences du changement climatique. Bien que les perspectives soient peu réjouissantes, la COP26 (1-12 novembre, Glasgow), plus important rendez-vous sur le climat depuis la COP21, approche à grands pas.

Une COP qui pourrait changer la donne, à condition que l’ambition politique soit à la hauteur de l’urgence. Face au défi climatique, un océan sain et productif est un atout essentiel pour parvenir à un futur neutre en carbone, et résilient pour la nature et les Hommes.

C’est la position qu’ont adopté les Champions de haut niveau pour le climat et la communauté océan, en signant la déclaration « Un océan pour le climat » : un appel pour que les gouvernements et les acteurs non étatiques accélèrent le déploiement de solutions climatiques issues de l’océan.

Imaginons : en 2050, nous sommes parvenus à réduire nos émissions de CO2 et à limiter le réchauffement en dessous de 1,5 °C grâce au développement de solutions climatiques issues de l’océan Les efforts continus déployés pour protéger et restaurer les écosystèmes de carbone bleu (forêts de mangroves, prairies d’herbes marines et marais salés) ont préservé leur faculté d’absorption du CO₂. Les industries maritimes ont opéré une profonde transformation : le secteur du transport a réussi sa transition vers la décarbonation, la filière de la pêche a adopté des pratiques durables et résilientes et les énergéticiens exploitent enfin le potentiel énergétique de l’océan.

Nous avons atteint l’objectif « zéro émissions nettes » et atténué le réchauffement de l’océan et les phénomènes qui y sont liés. Le développement d’une économie bleue durable et équitable a contribué à la croissance de l’emploi, ainsi qu’à la sécurité alimentaire et énergétique mondiale. Imaginons : en 2050, l’exploitation raisonnée et la protection des ressources marines vont de pair grâce à une gestion intégrée de l’océan La santé des écosystèmes marins a été restaurée grâce à la gestion durable de 100% de l’océan et à la protection d’un tiers de sa surface.

Des actions de conservation efficaces ont permis de maintenir le rôle des écosystèmes côtiers dans la réduction de la fréquence et de la gravité des phénomènes météorologiques extrêmes, assurant la sécurité de nombreuses communautés humaines. Imaginons : en 2050, un système de financement juste et équitable a soutenu la protection et la restauration d’écosystèmes vitaux et participé à la résilience des populations les plus vulnérables Les stratégies financières et les cadres réglementaires ont été repensés pour soutenir les investissements dans la protection des écosystèmes marins et côtiers. Les flux financiers ont été réorientés pour financer le développement de solutions climatiques issues de l’océan.

La science bénéficie d’un soutien financier croissant lui permettant d’informer et d’orienter des investissements plus durables et innovants. Nous sommes parvenus à une transition équitable et à une justice climatique pour tous, en garantissant les droits des populations les plus vulnérables, notamment les habitants des petits États insulaires en développement (PEID) et des pays les moins avancés (PMA).

Les impacts du changement climatique et les bénéfices d’un océan bien géré sont partagés de manière équitable et juste. Nous sommes en 2050. Alors que tout semblait perdu d’avance, la communauté internationale a choisi de faire de l’océan son meilleur allié. C’est ce scénario que la communauté océan et les Champions du climat veulent voir à l’œuvre pour la COP26, en embarquant l’ensemble des acteurs : pour le bien de l’océan, du climat et de nous tous qui en dépendons tant.

À LIRE AUSSI

OFFRE TRIBU: du samedi 23 octobre au dimanche 7 novembre 2021

21 octobre 2021

OFFRE TRIBU
49 € SEULEMENT... jusqu'à 6 personnes

Du samedi 23 octobre 2021 au dimanche 7 novembre 2021

Forfait valable sur une base de 2 adultes accompagnés de 2 à 4 enfants (4 à 17 ans)

Profitez de l’offre tribu et d’une vague d’activités au Musée dès ce weekend : découverte de la biodiversité de la Méditerranée  – plongée virtuelle dans les eaux tropicales – voyages dans le temps à bord du bateau d’exploration Princesse Alice et de nombreuses autres découvertes. Quoi de mieux pour commencer les vacances ? 

À LIRE AUSSI

15e Conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique

16 octobre 2021

Au lendemain du congrès mondial de la nature de l’IUCN, se tient, du 11 au 15 octobre, le premier round de la 15e conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique (CDB). Avec un calendrier retardé pour cause de Covid, les 193 états membres de la convention commenceront à poseront les bases du nouveau (et très important !) cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020. Et il y a urgence… Un million d’espèces animales et végétales sont menacées de disparition. La mauvaise santé des écosystèmes et la perte de biodiversité menacent directement l’avenir des humains. La mobilisation doit être générale et transversale. La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et les effets du changement climatique ne doit pas se faire au détriment de la biodiversité. Les deux combats, du climat et de la biodiversité, doivent être menés de front et en synergie, afin que nous puissions vivre en harmonie avec la nature, et c’est ce que s’attache à faire la Principauté de Monaco.

À LIRE AUSSI

Cérémonie de remise des certificats de participation à la S.E.R.D.

20 octobre 2021

Précédent
Suivant

Le Musée océanographique accueillait aujourd’hui la cérémonie de remise des certificats de participation à la Semaine européenne de réduction des déchets (SERD) organisée par la Direction de l’Environnement, en présence de Mme Céline Caron-Dagioni, Conseiller de Gouvernement – Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme. Plusieurs acteurs de la Principauté ont été récompensés pour leur engagement en 2020, dont le Centre Hospitalier Princesse Grace, CFM Indosuez et le Musée océanographique lui-même, pour n’en citer que quelques-uns. Bravo à tous les participants à cette belle initiative et cap sur la SERD 2021 !

À LIRE AUSSI

Projection Alick and Albert

14 octobre 2021

Précédent
Suivant

Hier soir le film documentaire « Alick and Albert »à ouvert en avant-première et en présence de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco cette 23ème édition. Le film retrace la relation et les échanges entre S.A.S. le Prince Albert II de Monaco et l’artiste australien Alick Tipoti à l’occasion de l’exposition « Taba Naba : Australie, Océanie, arts des peuples de la mer » au Musée océanographique de Monaco en 2016 et des rencontres qui ont suivi sur l’île de Badu, dans le détroit de Torrès au nord de l’Australie en 2018 puis à Monaco en 2019. Le film explore l’intersection de l’art, de la science et de la nature par un échange constructif et respectueux entre deux hommes, deux univers, deux modèles de société. Il questionne sur la diversité des rapports de l’Homme à la Nature dans le monde actuel et transmet un message universel en faveur de la paix, de la tolérance et de l’harmonie entre l’Humanité et l’Océan.

À LIRE AUSSI

Journée mondiale des oiseaux migrateurs

09 octobre 2021

9 octobre, Journée mondiale des oiseaux migrateurs ! Pendant la période estivale, la Principauté a le privilège d’accueillir un magnifique migrateur, le martinet pâle! En 2020, la Direction de l’Environnement de Monaco a réalisé une étude scientifique sur cette espèce rare, qui fait l’objet d’une préservation renforcée. Une colonie de martinets pâles a d’ailleurs choisi la façade du Musée pour faire ses nids !

À LIRE AUSSI

Alick et Albert: Le film documentaire

05 octobre 2021

Lorsque S.A.S. le Prince Albert II est venu dans le détroit de Torres en Australie, il a insisté pour vivre comme un local afin de mieux comprendre la communauté et les habitants de l’île Badu, cette invitation émanait de l’artiste Alick Tipoti qui déclarait « L’océan nous relie, du détroit de Torres à Monaco ». »Alick et Albert », le documentaire qui capture cette rencontre unique, sort sur grand écran, voici le teaser. 

À LIRE AUSSI

60ème anniversaire des laboratoires de l'environnement de l'AIEA

30 septembre 2021

1871566

Aujourd’hui lundi 4 octobre est célébré le 30ème anniversaire de la signature du Protocole de Madrid. En pleine période de guerre froide, ce protocole a été un moment exceptionnel de coopération internationale. Il a permis la protection efficace de l’Antarctique et de l’océan austral. 

À LIRE AUSSI