Pour un déconfinement des esprits

Monaco, le 13 décembre 2020

  • Temps de lecture : 1 min
Pas de futur sans nature, pas de futur sans culture

L’actualité de la fermeture des lieux culturels et de leurs rôles majeurs au sein de notre société et de notre économie se pose plus que jamais. Cette Tribune explicite l’importance du dialogue entre Science et Culture pour construire le monde de demain. Il ne s’agit pas ici que d’une question d’activité économique ; c’est notre ouverture d’esprit et notre résilience face à la crise actuelle et à inventer l’avenir qui sont en jeu.

 

Il est temps d’opposer au rebond de l’épidémie et de la crise économique, un rebond de l’enthousiasme et de l’imagination. Avec l’économiec’est la curiosité, la découverte, la créativité qu’il faut relancer pour que nous sortions plus forts, mieux à même de faire face aux grands défis environnementaux et sociaux.

 

Pour déconfiner les esprits et relancer l’imagination, pour relever les défis planétaires et préparer un avenir plus vivable et plus enthousiasmant, nous répondons présent, car il n’y a pas de futur sans Nature, ni de futur sans Culture.

 

Une Tribune à l’initiative de l’Institut océanographique, publiée dans le Journal du Dimanche,  dont le premier signataire est S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, rejoint par 32 autres signataires internationaux à la croisée des mondes de la science et de la culture : Laurent Ballesta, Charles Berling, Stéphane Bern, Sandra Bessudo, Robert Calcagno, Jean Chambaz, Xavier Darcos, Bruno David, Peter Herzig, François Houllier, Alexis Jenni, Murielle Mayette, Erik Orsenna, Vladimir Ryabinin, Enric Sala, Philippe Taquet, Valérie Verdier…

Plus d'articles