Coalition mondiale pour la biodiversité

L'institut océanographique, premier membre officiel

Une décision internationale Face aux déchets

À l’occasion de la Journée mondiale de la vie sauvage, le 3 mars 2020, le Commissaire européen chargé de l’Environnement, des Océans et de la Pêche, Virginijus Sinkevicius a lancé au Musée océanographique une nouvelle Coalition mondiale pour la biodiversité. Soutenue par Inger Andersen, Directrice Exécutive du Programme des Nations Unies pour l’environnement, cette cérémonie a été conclue par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco.

La force des Aquariums

Cette cérémonie a permis de valoriser le succès de la campagne « World aquariums ready to change to beat plastic pollution« , lancée en 2017 et à laquelle 212 aquariums de 41 pays différents ont participé pour sensibiliser le monde entier aux déchets marins !

28 septembre 2020 : l’Institut océanographique, premier membre officiel de la Coalition

Par cette campagne de communication, la Commission européenne appelle à renforcer la mobilisation en vue de protéger la biodiversité, en appelant les parcs nationaux, aquariums, jardins botaniques, zoos, centres de recherche, musées des sciences et musées d’histoire naturelle d’unirent leurs forces pour sensibiliser davantage le public à la crise de la nature.

Aujourd’hui, 28 septembre 2020, l’Institut océanographique de Monaco est fier d’annoncer qu’il est le premier membre officiel de la Coalition mondiale « Unis pour la biodiversité », ajoutant sa voix aux 16 organisations et associations qui soutiennent déjà la charte de la Coalition et appellent leurs membres de par le monde.

À l’occasion de la Journée mondiale de la vie sauvage, le 3 mars 2020, le Commissaire européen à l’environnement, Virginijus Sinkevicius a lancé au Musée océanographique une nouvelle Coalition mondiale pour la biodiversité.

Par cette campagne de communication, la Commission européenne appelle à renforcer la mobilisation en vue de protéger la biodiversité, en appelant les parcs nationaux, aquariums, jardins botaniques, zoos, centres de recherche, musées des sciences et musées d’histoire naturelle d’unirent leurs forces pour sensibiliser davantage le public à la crise de la nature.

Aujourd’hui, l’Institut océanographique de Monaco est fier d’annoncer qu’il est le premier membre officiel de la Coalition mondiale « Unis pour la biodiversité », ajoutant sa voix aux 16 organisations et associations qui soutiennent déjà la charte de la Coalition et appellent leurs membres de par le monde.

Un appel commun pour des mers propres

Suite aux nombreux impacts que subit l’environnement marin par l’augmentation excessive de l’utilisation du plastique à travers le monde, la Commission Européenne s’adresse à tous les parcs nationaux, aquariums, jardins botaniques, zoos, musées des sciences et musées d’histoire naturelle afin qu’ils unissent leurs forces et amplifient leur mobilisation en vue de sensibiliser le public à la nécessité de protéger la biodiversité. L’Institut océanographique de Monaco est la première institution à rejoindre cette coalition mondiale.

Unis pour la biodiversité

Inger Andersen annonce que l’année 2020 doit être consacrée à la protection des océans et elle nous entraîne à soutenir la biodiversité marine avec le hashtag #UnitedforBiodiversity.

Un message pour le futur

Virginijus Sinkevicius insiste quand à lui sur l’importance de la protection et la préservation mondiale des océans pour une meilleure santé humaine future et la lutte contre le changement climatique.

Virginijus Sinkevičius, Commissaire européen à l'environnement, aux océans et à la pêche
Discours de Virginijus Sinkevičius, Virginijus Sinkevičius, Commissaire européen à l'environnement, aux océans et à la pêche

If we are to craft a deal that saves nature, then we will need the public to drive the political change that gets us there. People around the world will need to get behind our efforts to make 2020 the Super Year for Nature.

Inger Andersen, Directrice Exécutive du PNUE

Changez vos relations avec le plastique !

Enfin, une campagne réalisée par la Commission Européenne a été présentée : elle vise à faire prendre conscience de l’utilisation excessive du plastique et des alternatives existantes pour limiter cet usage néfaste : « Are you ready to change your relationship with plastics ? »

Voir aussi