Soirée avec Jean-Louis Etienne et Alexis Jenni

le février - Maison des Océans, Paris 5è

UNE SOIRÉE EXCEPTIONNELLE...

Jean-Louis Étienne & Alexis Jenni, tous deux sensibles à l’environnement, parlent de leur engagement et des figures qui les ont inspirés.

Alexis Jenni est l’ auteur d’une biographie inédite de John Muir, figure mythique de la protection de l’environnement, né en 1838, visionnaire, qui fut le premier à percevoir les dangers de l’exploitation de la nature. 

Jean-Louis Étienne, explorateur polaire, grand défenseur de l’environnement, vient de publier Aux arbres citoyens, un essai sur son rapport à la nature et son engagement.

Tous deux échangeront autour de l’écologie, des personnalités qui les ont inspirés et partageront avec le public leur regard sur la planète.

 

Entrée libre sur inscription, dans la limite des places disponibles.

Une soirée coorganisée avec les Editions Paulsen

2049 : L’Océan, un trésor à préserver

Conférence sur l'Océan

rendez-vous le mardi 14 janvier 2020

Toute réflexion sur notre avenir nous mène à l’Océan. C’est là que la vie est apparue, là que la survie de l’humanité se joue. Depuis toujours l’océan nous protège, régule la température de la Terre, absorbe le CO2, restitue de l’oxygène, nous fournit des ressources vitales et nous inspire une idée de l’in ni et du temps. Mais ce monde du silence, que l’on croyait éternel et dont nous n’avons pas encore achevé l’exploration, est aujourd’hui menacé par nos excès. Sous nos yeux, l’océan se réchauffe, se dépeuple, se plastifie…

Quel rôle primordial et trop souvent méconnu joue-t-il ? Que faire pour le préserver ? Comment vivrons-nous la transition écologique grâce aux produits, aux matériaux et à l’énergie de la mer ?

Pour répondre à ces questions, L’Obs et l’Institut océanographique se sont associés pour apporter des réponses  avec les meilleurs spécialistes à l’occasion d’une conférence unique qui aura lieu à la Maison des Océans, à Paris.

Venez écouter les meilleurs spécialistes et débattre avec eux

mardi 14 janvier 2020 à 18h30 à la Maison des Océans à Paris, un établissement de l’Institut océanographique.

195, rue St Jacques – Paris Vè


L’Obs et l’Institut océanographique ont convié les meilleurs spécialistes pour en débattre et vous invitent à participer à ce rendez-vous exceptionnel !

Cette rencontre s’inscrit dans le cycle « 2049 » créé par L’Obs. 

Ce projet tente d’explorer notre vie quotidienne dans 30 ans. 

Comment nous déplacerons-nous, comment la nature évoluera, où habiterons-nous ?..

Autant de questions et bien d’autres auxquelles des futurologues, scientifiques, entrepreneurs, philosophes tentent de répondre. (www.nouvelobs.com/2049

L’événement Facebook auxquels chacun peut librement inviter ses contacts 

Mercredi 16 janvier 2020 - Maison des Océans

Pour la deuxième année consécutive, retrouvez les Trophées de l’Innovation Océan à la Maison des Océans (Paris) le 16 janvier de 14h à 17h en partenariat avec l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier Prince de Monaco et le soutien du monde de l’économie maritime : le Cluster maritime français, le Pôle Mer Bretagne Atlantique et le Pôle Mer Méditerranée.

L’événement « Les trophées de l’Innovation Océan » a pour vocation de promouvoir les innovations qui participent à la gestion durable de l’océan.

La cérémonie sera précédée de la présentation des 14 innovations présélectionnées par un jury de professionnels sur les 60 candidatures reçues.

2 innovations sont proposées pour chacune des catégories suivantes : 

  • Bien connaître l’océan pour agir efficacement
  • Protéger et régénérer la biodiversité
  • Eviter la pollution des océans par les déchets venus de la terre
  • Réduire la pollution du littoral
  • Utiliser l’océan pour générer de l’énergie utile à la planète
  • Créer de nouveaux modes de propulsion des navires
  • Exploiter les ressources que seul l’océan produit

9 projets sélectionnés

Catégorie Bien connaître l’océan pour agir efficacement

  • Bouée d’observation de la biodiversité
  • Protection antifouling en milieu marin pour optiques instrumentales
  • Micro drone -Véhicule autonome sous-marin

Catégorie Protéger et regénérer la biodiversité

  • Dispositif d’atténuation des captures accidentelles de raies et requins dans les opérations de pêche

Catégorie Eviter la pollution des océans par les déchets venus de la terre

  • Filet nasse anti macro déchets
  • Diffusion dans les pays émergeants d’une machine pour transformation par pyrolyse des déchets plastiques en carburant
  • Repérage de l’origine des plastiques dans les fleuves et rivières d’Europe et action auprès des collectivités locales

Catégorie Réduire la pollution du littoral

  • Récolte et transformation des sargasses
  • Charte d’engagements pour une croisière durable en baie de Cannes

Catégorie Utiliser l’océan pour générer de l’énergie utile à la planète

  • Système de stockage massif d’électricité en mer par air comprimé
  • Système houlomoteur produisant de l’électricité ou de l’eau douce

Catégorie Créer de nouveaux modes de propulsion des navires pour réduire les émissions de CO2

  • Système de propulsion auxiliaire éolien automatisé pour navire, basé sur la technologie du « parafoil »
  • Technologie de propulsion nautique utilisant une membrane ondulante

Catégorie Exploiter durablement les ressources de l’océan

  • Dispositif médical dans le domaine de la préservation d’organes, issu de l’hémoglobine de vers marins arénicoles

Solution de production d’eau potable à partir de la mer, autonome et alimentée exclusivement par l’énergie solaire.

 

visiter le Musée,

c'est protéger l'océan...

MERCI pour l'océan

Pionnier dans le domaine de la découverte puis de la conservation des milieux marins, l’Institut océanographique poursuit depuis 1906 sa vocation de faire connaître, aimer et protéger les océans. C’est notamment dans cette optique qu’il propose à chaque visiteur de reverser 0,5€ sur le montant de chaque billet acheté au MEDFUND, un fonds intervenant en faveur des aires marines protégées de Méditerranée… 


En visitant le Musée, vous participez aux Aires Marines Protégées de Méditerranée :

5 centimes d'euro par billet vendu sont reversés à TheMedFund !

Devenez acteur de la protection de L'Océan en venant au Musée

Les aires marines protégées (AMP) : des outils pour gérer et préserver le milieu marin.

Les aires marines protégées sont des espaces délimités en mer qui répondent à des objectifs de protection de la nature à long terme. La plupart des AMP permettent de concilier les enjeux de protection et le maintien d’activités durables telles que la pêche artisanale et le tourisme responsable. Leurs modes de gouvernance associent le plus souvent les usagers, les élus, les experts… à la gestion de l’espace marin classé.

L’objectif de The Med Fund est d’assurer une source de financement stable pour pérenniser et renforcer la gestion durable des AMP de Méditerranée, par le biais d’un fonds environnemental.
The Med Fund soutient plusieurs sites pilotes, dont l’Aire Marine Protégée des îles Kuriat en Tunisie, qui abritent un site de nidification de tortues marines.

LES AMP DE MÉDITERRANÉE

Une Aire Marine Protégée (AMP) désigne un espace délimité, en mer ou sur le littoral, dont le rôle est d’assurer la conservation à long terme des espèces et écosystèmes qu’elle abrite, et de garantir la gestion et l’exploitation durable des ressources marines.

En Mer Méditerranée, où la biodiversité est exceptionnelle, on compte plus de 1200 zones protégées, soit 7% de sa surface, mais le manque de moyens humains et financiers empêche parfois leur gestion efficace.

L’association TheMedFund est une association de droit monégasque créée en 2015 à l’initiative de la Principauté de Monaco, de la France, de la Tunisie et de la Fondation du Prince Albert II de Monaco.

TheMedFund gère un fonds environnemental qui finance directement et dans la durée les aires marines protégées méditerranéennes des pays bénéficiaires.
Dans les 4 prochaines années TheMedFund ambitionne de soutenir 18 nouvelles aires marines protégées au sud et à l’est de la Méditerranée.

A l’occasion de la 3e édition de la Monaco Ocean Week de 2019, la Sorbonne Université, représentée par son président Jean Chambaz, et l’association TheMedFund, représentée par son président S. E. M. Bernard Fautrier, ont uni leurs forces en signant une convention de partenariat. Parmi les objectifs prioritaires de cet accord : la participation financière au fonds environnemental en faveur des aires marines protégées (AMP) en Méditerranée.

L’Institut océanographique s’est engagé en 2017 à reverser au MedFund 5 centimes d’euro par billet vendu, représentant une contribution annuelle de plus de 30 000€ grâce aux quelques 650 000 visiteurs que le Musée océanographique de Monaco accueille chaque année.

Robert Calcagno, Directeur général de l'Institut océanographique

visiter le Musée,

c'est protéger l'océan...

MERCI pour l'océan

Pionnier dans le domaine de la découverte puis de la conservation des milieux marins, l’Institut océanographique poursuit depuis 1906 sa vocation de faire connaître, aimer et protéger les océans. C’est notamment dans cette optique qu’il propose à chaque visiteur de reverser 0,5€ sur le montant de chaque billet acheté au MEDFUND, un fonds intervenant en faveur des aires marines protégées de Méditerranée… 


En visitant le Musée, vous participez aux Aires Marines Protégées de Méditerranée :

5 centimes d'euro par billet vendu sont reversés à TheMedFund !

Devenez acteur de la protection de L'Océan en venant au Musée

Les aires marines protégées (AMP) : des outils pour gérer et préserver le milieu marin.

Les aires marines protégées sont des espaces délimités en mer qui répondent à des objectifs de protection de la nature à long terme. La plupart des AMP permettent de concilier les enjeux de protection et le maintien d’activités durables telles que la pêche artisanale et le tourisme responsable. Leurs modes de gouvernance associent le plus souvent les usagers, les élus, les experts… à la gestion de l’espace marin classé.

L’objectif de The Med Fund est d’assurer une source de financement stable pour pérenniser et renforcer la gestion durable des AMP de Méditerranée, par le biais d’un fonds environnemental.
The Med Fund soutient plusieurs sites pilotes, dont l’Aire Marine Protégée des îles Kuriat en Tunisie, qui abritent un site de nidification de tortues marines.

LES AMP DE MÉDITERRANÉE

Une Aire Marine Protégée (AMP) désigne un espace délimité, en mer ou sur le littoral, dont le rôle est d’assurer la conservation à long terme des espèces et écosystèmes qu’elle abrite, et de garantir la gestion et l’exploitation durable des ressources marines.

En Mer Méditerranée, où la biodiversité est exceptionnelle, on compte plus de 1200 zones protégées, soit 7% de sa surface, mais le manque de moyens humains et financiers empêche parfois leur gestion efficace.

L’association TheMedFund est une association de droit monégasque créée en 2015 à l’initiative de la Principauté de Monaco, de la France, de la Tunisie et de la Fondation du Prince Albert II de Monaco.

TheMedFund gère un fonds environnemental qui finance directement et dans la durée les aires marines protégées méditerranéennes des pays bénéficiaires.
Dans les 4 prochaines années TheMedFund ambitionne de soutenir 18 nouvelles aires marines protégées au sud et à l’est de la Méditerranée.

A l’occasion de la 3e édition de la Monaco Ocean Week de 2019, la Sorbonne Université, représentée par son président Jean Chambaz, et l’association TheMedFund, représentée par son président S. E. M. Bernard Fautrier, ont uni leurs forces en signant une convention de partenariat. Parmi les objectifs prioritaires de cet accord : la participation financière au fonds environnemental en faveur des aires marines protégées (AMP) en Méditerranée.

L’Institut océanographique s’est engagé en 2017 à reverser au MedFund 5 centimes d’euro par billet vendu, représentant une contribution annuelle de plus de 30 000€ grâce aux quelques 650 000 visiteurs que le Musée océanographique de Monaco accueille chaque année.

Robert Calcagno, Directeur général de l'Institut océanographique

Bricklive Ocean : une exposition sur le thème des Océans

Show ouvert tous les jours du 21 décembre au 5 janvier sauf les 25 décembre et 1er janvier, de 10h à 18h

Billetterie ouverte au Grimaldi Forum, sur le site www.grimaldiforum.com ou par tél au 99 99 30 00

Adulte (à partir de 13 ans) : 20€ / Enfant de 3 à 12 ans : 16€/ Gratuit pour les moins de 3 ans/ Personne à Mobilité réduite avec accompagnant : 10€ par personne

Forfait Tribu (5 personnes et plus) : 15€ par personne

Forfait Billet couplé avec le Musée océanographique en vente exclusivement en billetterie Grimaldi Forum et Musée océanographique (renseignements +377 99 99 30 00

1080x1080_-2

 

Autre spécialité de Bricklive, des expositions de créatures géantes entièrement construites en briques Lego ! 

 

Présentées dans des parcs animaliers, floraux ou des aquariums, ces expositions d’un nouveau genre permettent de découvrir les animaux sous un autre angle. Dédiée cette année aux Océans, la thématique de cette exposition est adaptée à Monaco qui accorde une importance toute particulière à la protection marine. Trente créatures allant de 85 cm à 2 mètres de hauteur, de 1,20 mètre à plus 4 mètres de longueur et de 60 cm à 1 m de largeur, seront cette année présentées au public. 

 

Avec la précieuse collaboration du Musée océanographique de Monaco, des informations sur chacune de ces créatures marines seront présentées aux visiteurs, une façon de se distraire tout en apprenant !

Forum des métiers de la mer

paris, 7 décembre 2019

1 jour pour...

comprendre

connaitre

rencontrer

Cette rencontre entre les jeunes qui souhaitent se renseigner sur les métiers liés au monde maritime et les experts et professionnels qui y travaillent, l’Institut océanographique joue à fond son rôle de « passeur », de lien.

Mettre en relation de potentiels étudiants ou candidats avec les formateurs et les recruteurs du secteur marin est une des formes que prend l’implication de l’Institut océanographique dans l’accomplissement de ses missions.

La Maison des Océans, qui accueille cet événement, est un site idéal : siège historique de l’Institut océanographique, c’est également un « hub » de l’océan qui accueille de nombreux partenaires (institutionnels, ONG…) dédiés à la connaissance ou à la protection de l’environnement. Le choix de l’emplacement de ce siège s’est également fait, du temps du Prince Albert Ier, par la proximité des grandes universités dans ce quartier.

Le FORUM DES métiers en image

Le musée s'engage

Ce que nous avons déjà fait

Le Musée océanographique est engagé pour réduire au maximum son impact et améliorer ses efforts en matière d’utilisation des ressources et de réduction des conséquences de son activité sur l’environnement.

Nous avons créé cette page dans le simple but de vous informer sur nos démarches, en évolution constante et en forte accélération depuis quelques années. 

Et pourquoi pas, pour vous donner des idées sur ce qui peut être mis en place à titre individuel ?

Nous restons d’ailleurs à votre écoute pour partager vos suggestions, vos astuces et les bons gestes quotidiens pour protéger l’Océan !

Réduire notre consommation en eau et en énergie

  • Se fournir en énergie propre
  • Remplacement des ampoules classiques pour des modèles LED moins énergivores
  • Mise en place de détecteurs de mouvements sur les lave-mains (réservé aux professionnels)
  • Changement des méthodes de nettoyage (utilisation de microfibres) avec des produits écolabellisés et hydrosolubles

Réduire les émissions de gaz d'échappement

  • Remplacement progressif du parc automobile pour favoriser les véhicules hybrides ou électriques
  • Formation des chauffeurs aux règles d’éco-conduite
  • Pressing désormais en interne ( achat d’une machine à laver) avec utilisation de lessive disposant d’un écolabel.

Réduction de nos déchets et tri sélectif

  • Formation du personnel du Musée océanographique et du personnel de la gérance du restaurant La Terrasse
  • Élimination progressive des contenants en plastique (fontaine à eau…)
  • Suppression des gobelets en plastique remplacés par des gobelets en carton recyclé et recyclable
  • Machines à café du personnel équipées de « Détecteur de mugs » 
  • Zone de tri dans les bureaux (papier+plastique)
  • Recyclage des déchets (bureaux et zones publiques du Musée)

    En Boutique :
  • Utilisation de sacs en papier recyclé
  • Mise en place de la gamme eco-responsable et adhésion au label  » commerce engagé »

Sensibiliser à la protection de l'environnement marin

  • Sensibiliser des groupes scolaires sur la problématique et inciter à la recherche de solutions alternatives au plastique à usage unique.
  • Médiation et partage de nos valeurs sur la thématique environnementale : aider notre jeune public du « snapper club » à créer et diffuser leur propre charte pour la protection des Océans
  • Animation d’un groupe sur les réseaux sociaux « La Fête sans Ballons » : informer sur les déchets plastiques et regrouper les propositions alternatives aux lâchers de ballons en public.

LES ENGAGEMENTS DE L'INSTITUT

L’Institut s’engage contre la déforestation en adhérant à la charte Monégasque sur le bois. 

  • Pratiques éco- responsables, circuits économiques courts et économie circulaire,

  • agir contre le gaspillage alimentaire…

Découvrir en vidéo le Pacte National pour la Transition Energétique

Work in Progress...

Le Musée travaille au quotidien pour renforcer l’impact de nos visiteurs en faveur de l’océan tout en diminuant au maximum le nôtre sur l’environnement.

C’est un travail qui nécessite de la rigueur et de la constance. De nombreuses actions sont en cours de définition ou de mise en place.

Lorsque l’on s’engage dans une telle démarche, nous voyons davantage le chemin qui reste à parcourir que celui accompli.

C’est pourquoi, conscients à la fois de ce qu’il nous reste à faire et de la valeur ajoutée d’un dialogue bienveillant pour conserver une dynamique de progrès, nous sommes à votre écoute pour toute suggestion d’amélioration.

Rendez-vous sur nos réseaux sociaux pour engager la discussion !

Cette année, la Principauté de Monaco s’associe, aux côtés de nombreux autres Etats, à la Semaine Européenne de la réduction des déchets (SERD), qui se déroulera du 16 au 24 novembre 2019, sur le thème de « l’éducation et la communication à la réduction des déchets » .

Suivez le programme de la journée du samedi 16 novembre 2019 qui aura lieu au Musée à cette occasion.

Les grandes médailles Alber Ier

édition 2019

UNE DISTINCTION AU SERVICE DE L’OCÉAN

À l’heure où l’état de santé de l’Océan est menacé – pollutions, surpêche et excès en tous genres – les initiatives en faveur d’une meilleure connaissance et gestion de notre planète bleue se multiplient. Chaque année, l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco honore les grands noms du monde marin qui par leur engagement et leurs travaux contribuent à faire connaître, aimer et protéger l’Océan.

« Je souhaite qu’une convergence s’opère entre les questions de climat, de biodiversité, de protection des habitats comme des espèces.
Ce sont là les différentes facettes d’un même sujet, la vie sur la planète Terre. »

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco - 7 novembre 2019

M.BAN KI-MOON, lauréat, section Médiation

M. Ban Ki-Moon

Ancien Secrétaire Général de l’ONU, à l’origine de la création de l’Objectif de Développement Durable n° 14 sur l’Océan.

Secrétaire Général des Nations Unies de 2007 à 2016, il a fait de la protection de l’environnement une des priorités des actions menées à échelle internationale, notamment avec la mise en application de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le Développement Durable comprenant les 17 ODD (Objectifs de Développement Durable). Aujourd’hui, il participe à travers sa Fondation à l’élaboration de projets citoyens partout dans le monde.

PR. LISA ANN LEVIN, lauréate, section Science

Pr. Lisa Ann Levin

Océanographe, auteure et co-Fondatrice de la Deep-Ocean Stewardship Initiative (DOSI)

Océanographe biologiste, elle étudie l’impact du changement climatique sur les communautés benthiques des environnements en eaux profondes et peu profondes. A travers d’importants travaux, elle cherche à mettre en lumière la nécessité pour les secteurs politique, technologiques et économiques de travailler conjointement avec les scientifiques dans le but de considérer davantage les impacts de l’activité humaine sur les environnements marins.

DR. VIOLAINE PELLICHERO, prix de thèse

Dr. Violaine PellicherO

Pour sa thèse : « Étude de la dynamique de la couche de surface et des interactions surface/océan dans l’Océan Austral sous la glace de mer ».

Sur scène, le Dr. Violaine Pellichero a exposé et vulgarisé, à travers une présentation dynamique de moins de 3 minutes, ses travaux de recherche présentant le rôle des échanges d’eau douce dans l’évolution de la flottabilité de la couche de mélange sous la glace et son impact sur la circulation de retournement à large échelle.

Découvrir l'institut océanographique

LUMexplore

Le festival du Film d’Exploration Scientifique et Environnementale

Lumexplore est le festival du Film d’Exploration Scientifique et Environnementale organisé chaque année depuis 2016 pour la Société des Explorateurs Français à La Ciotat dans les Bouches-du-Rhône.

L’Institut océanographique, Fondation Albert Ier Prince de Monaco est partenaire du Festival et accueille la remise des prix à la Maison des Océans, à Paris.

Ce festival met en compétition et par catégories des films d’exploration scientifique ou environnementale et des livres mais aussi des conférences, des signatures de livres et plusieurs expositions.

jimmy-chang-571280-unsplash

Prise de conscience...

Ce festival a pour but d’inciter à la prise de conscience que le monde est un vaste champs de recherche, sous terre, dans les océans, dans l’espace, d’encourager et sensibiliser les jeunes générations à la protection de l’environnement.

Il s’agit également de faire découvrir au grand public les innovations scientifiques et technologiques : nouvelles approches de fouilles archéologiques, nouvelles technologies pour filmer, découvertes sur l’homme et la planète…

Et aussi de promouvoir l’utilisation de ces nouvelles technologies avec des méthodes non invasives dans le respect des différentes Cultures.

Lumexplore juniors

En partenariat avec Ifremer et la Société des Explorateurs Français, Lumexplore co-organise Lumexplore Junior, ouvert aux classes et adolescents qui peuvent proposer un court métrage conçu comme le ferait un chercheur scientifique ou un grand explorateur, sur des thématiques liées à l’environnement, aux changements climatiques et à l’évolution de la faune et de la flore.

Cette année, l’Institut océanographique félicite la classe de Terminale S de l’Institution privée François d’Assise-Nicolas Barré à Monaco qui a gagné le concours « Lumexplore Junior 2019 ». Ils ont reçu leur prix en présence de Claudie Haigneré, Nicolas Hulot et Jean-Louis Etienne. Ce prix a été décerné aux élèves pour la qualité du film qu’ils ont entièrement réalisé « L’herbier de Posidonia oceanica ».

Remise des prix à paris

Chaque année la Maison des Océans accueille, à Paris, une soirée de restitution en présence d’invités prestigieux pour partager les meilleurs moments du Festival Lumexplore en présence des lauréats.

Les grands noms de la Société des Explorateurs Français

Nous avons le grand privilège d’avoir au sein de la Société des Explorateurs Français de nombreuses personnalités, dont certaines sont connues du grand public comme Nicolas HULOT, parrain de LUMEXPLORE, l’animateur de télévision et réalisateur Antoine de MAXIMY présent chaque année, Jean-Louis ETIENNE, explorateur arctique, Bertrand PICCARD, à l’origine du projet Solar Impulse, Patrick DEIXONNE, chef de projet du 7e Continent, Patrice FRANCESCHI, capitaine de la Boudeuse, Yves COPPENS, paléontologue qui a découvert “Lucie”, Claudie et Jean-Pierre HAIGNERÉ, astronautes qui ont séjourné plusieurs mois dans l’espace, Alain TIXIER, grand réalisateur des Carnets de l’Aventure et d’Ushuaïa, Olivier WEBER, grand reporter, réalisateur, et bien d’autres encore dont Robert CALCAGNO, directeur général de l’Institut océanographique !